Boyan Slat, étudiant ingénieur en aérospatiale, fait partie des jeunes entrepreneurs les plus prometteurs de sa génération grâce à un projet révolutionnaire. Il est, à 21 ans, le fondateur de « The ocean Clean Up », un système ingénieux pour dépolluer les océans

Boyan Slat The Ocean CleanUp
‘The Ocean Cleanup’ par Erwin Zwart/The Ocean Cleanup

Ce projet, notre jeune Néerlandais, l’a imaginé alors qu’il n’avait que 17 ans. Lors d’une escapade en Grèce, passionné de plongée, il constate une présence supérieure des déchets par rapport aux poissons.

Une idée folle lui traverse l’esprit : nettoyer l’océan Pacifique de la moitié de ses déchets et cela en à peine 10 ans. Contrairement aux méthodes déjà abordées à l’aide de bateaux, ce jeune entrepreneur décide de se servir des courants marins et des tourbillons (qui gardent les déchets dans la même zone) pour y arriver.

« Les idées conventionnelles avec les bateaux et filets n’étaient pas réalisables »

Afin d’assurer la viabilité de son projet, Boyan Slat est allé voir de plus près ces tourbillons. « Ce n’est pas comme si une île faite d’ordures flottait au milieu de l’océan. C’est plutôt dispersé. C’est pour cela que les idées conventionnelles avec les bateaux et les filets n’étaient pas réalisables. La zone est si grande que cela prendrait très longtemps. Près de 79000 ans » déclare-t-il.

Le but serait donc que les déchets viennent au système de nettoyage et non le système aux déchets. Simple comme idée mais efficace.

North_Sea_unveiling4
‘The Ocean Cleanup’ par Erwin Zwart/The Ocean Cleanup

Depuis le 23 juin dernier, une nouvelle étape a été franchie. Non loin des côtes néerlandaises, le premier prototype de Boyan Slat a été placé en Mer du Nord et ce pour une durée d’un an. Ce prototype, long de 100m et comportant des filets de 1,50 m accrochés à des bouées, permettra d’apporter les modifications nécessaires pour le projet opérationnel qui verra le jour en 2017.